Marraines d’AVAC

Les marraines d’AVAC sont disponibles et répondront à vos nombreux questionnements : que ce soit une demande d’information, que vous ayez besoin d’encouragement ou encore simplement de verbaliser votre expérience et/ou souffrance, elles seront là pour vous écouter. Tout d’abord par courriel en utilisant le formulaire de contact et, à venir, au moyen d’une ligne téléphonique. Les marraines s’impliquent aussi dans les différentes sphères de l’organisme et lors des différentes activités.

Pour vous impliquer au sein d’AVAC-Info, gardez l’œil ouvert, visitez nous régulièrement ou écrivez-nous!

12 réflexions au sujet de « Marraines d’AVAC »

  1. Catherine Riopel

    Bonjour!
    J’ai vécu un AVAC il y a un an et j’aimerais pouvoir aider d’autres femmes. S.v.p. me contacter pour m’indiquer comment je pourrais m’impliquer.
    Merci!

    Répondre
  2. Mélanie Chabot

    Bonjour je suis Accompagnante à la naissance et maman de 2 garçons…
    J’aimerais m’impliqué davantage pour l’AVAC, comment dois-je faire ?? En quoi ça consiste ??
    Merci et bonne journée

    Mélanie Chabot, Accompagnante à la naissance

    Répondre
  3. Véronique Côté

    Ma fille est née par césarienne il y a 14 mois et je suis à nouveau enceinte. Lors de la deuxième naissance, les enfants auront 19 mois de différence. Étant donné la période relativement rapprochée entre les deux naissances, est-ce qu’il est réaliste d’espérer un accouchement vaginal sans complications pour mon deuxième bébé?
    Merci à l’avance,
    Véronique

    Répondre
  4. Valérie Lafortune

    Bonjour!

    Une amie m’a conseillé ce site et je suis tombée en amour! J’ai vu le vidéo-témoignange des 2 césariennes et de l’AVAC et j’ai beaucoup pleuré. J’en suis encore toute émue. Je n’avais jamais osé regarder une césarienne, en faite, je ne voulais absolument rien savoir de tout ca AVANT et APRÈS ma propre césarienne. J’ai donné naissance à ma cocotte le 28 juillet 2010 par césarienne d’urgence après avoir été provoquée et en contractions pendant près de 22hres sans que le travail ne progresse assez vite. Ce qui a mené à une détresse foetale. Je suis présentement enceinte de 26 semaines et même si j’ai demandé l’AVAC à ma 1ere rencontre avec ma gynécologue, je n’en étais pas complètement convaincue. En lisant et regardant les témoignages, j’en suis maintenant sure et certaine. La seule chose qui reste sensible, est ma confiance. Je ne suis pas complètement sure que je suis capable d’un AVAC. J’ai lu le livre d’hélène Vadeboncoeur (une autre césarienne ou un accouchement naturel) et je compte bien lire la nouvelle édition d’Isabelle Brabant, Une naissance heureuse en janvier. Je suis également en contact avec Mme Challut du Centre Pleine Lune qui donne une séance d’info sur l’AVAC et comment s’y préparer. J’ai pensé à faire appel à une accompagnante, mais toutes ces solutions ont leur prix et mon budget est limité. De plus, je peux passer des heures à faire des recherches, mais en faite, je ne sais pas ce que je recherche vraiment. Je crois que j’ai peut-être juste besoin d’en parler? Toutes vos suggestions, aides et conseils sont les bienvenus!

    Merci!

    Valérie Lafortune

    Répondre
  5. de la Grange Amandine

    Bonjour,

    Je suis enceinte de 12 semaines, et maman d’une petite fille de 17 mois née à 29 semaines et 5 jours suit à une pré éclampsie et décollement placentaire massif…
    Un cauchemard difficile à oublier, et une grande frustration de ne pas avoir pu vivre mon accouchement, tant rêvé!
    Les médecins sont intervenus en urgence, césiarienne sous anesthésie générale et margot était sortie…7mn après la perte du coeur du bébé et le flot de sang sur la table en salle d’accouchement! heureusement pour nous, nous nous trouvions au bon endroit, au bon moment! je suis restée 2 heures au bloc, semble t-il, car j’étais vraiment trés mal en point…
    Bref, une expérience traumatisante, une belle et grande cicatrice que j’aurais aimé ne jamais avoir, et l’envie terrible d’avoir mon second de façon naturelle!
    Je veux tout faire pour y arriver! je sais que je suis trés encadrée médicalement (je m’injecte du fragmin tous les jours…) mais les médecins ne m’ont pas empêché de le tenter! ils veulent y croire avec moi, et ils ont fait attention lors de l’intervention afin de me permettre de garder cette chance …et il semblerait que la cicatrice me le permette!
    Je vous écris car j’aurais besoin d’un soutien, un besoin de parler, et peut être un besoin d’être accompagnée dans cette « folle » aventure!
    Nous sommes arrivés ici avec mon mari en 2011, et nous n’avons pas notre famille et nos amis proches pour nous soutenir dans cette belle initiative.

    Avec mes remerciements anticipés,

    Amandine

    Répondre
  6. Mélanie

    Une maman de 40sa demain…. veut prendre l’huile de ricin pour provoquer l’accouchement, d’ici quelques jours elle aura un déclenchement …c’est un AVA1C … belle condition…qu’est-ce que vous en dites ??

    Répondre

Répondre à Véronique Côté Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *